Comment progresser en cyclisme ?

En cyclisme, comme dans n’importe quel sport, lorsque nous le pratiquons, nous voulons devenir de plus en plus fort et améliorer nos performances. Nous allons donc vous aider progresser en cyclisme grâce à différents conseils.

L’entrainement : l’élément le plus important

Le meilleur moyen de progresser en cyclisme est de s’entraîner. Cela peut sembler évident, mais c’est bien plus compliqué que ce que l’on peut penser. Les entrainements doivent être adaptés à chaque personne et doivent évoluer avec le temps.

Être régulier : le nerf de la guerre

Pour pouvoir progresser en cyclisme, il est essentiel d’être régulier. En effet, si vous passez plus d’une semaine sans vous entrainez, vous risquez de perdre en performance. Vous devez donc vous entrainez de manière régulière pour pouvoir garder votre niveau ou vous améliorer. Nous préconisons, selon votre niveau, 1 à 2 entrainements par semaine pour garder votre forme actuelle et minimum 2 à 3 entrainements par semaine pour progresser.

Un entrainement adapté à sois et à son niveau

Il est important de s’entrainer de manière cohérente et logique pour progresser en cyclisme. Si vous débutez le vélo ou que vous n’avez pas un super niveau, vous n’allez pas réaliser les mêmes entrainements que les cyclistes professionnels. Vos entrainements doivent donc être cohérent avec votre niveau, sinon vous risquerez de fatiguer votre corps et de faire du surentrainement vous poussant au repos forcé. Vous pourrez donc augmenter le nombre et la difficulté de vos entrainements au fur et à mesure que vous progresserez.

Une base foncière pour durer dans le temps

Après une période de repos, il est important de reprendre les entrainements par des sorties foncières. En cyclisme, ce que l’on appelle « faire du foncier » est de l’endurance. Vous devez donc réaliser une période foncière d’au minimum 3 semaines avant de commencer à faire des exercices spécifiques. Ces quelques semaines d’endurance permettent à votre corps d’avoir des bases physiques pour encaisser les entrainements difficiles pour une longue durée. Si vous ne passez pas par ces entrainements et commencez les exercices immédiatement, vous risquez de fatiguer votre organisme rapidement vous forçant à vous reposer à nouveau pour repartir pour un nouveau cycle d’entrainement.

Les exercices spécifiques

Les exercices spécifiques ont pour but de vous faire progresser sur différentes choses comme le sprint, le contre-la-montre, les côtes, la force ou encore la vélocité. Ces entrainements commencent après la période foncière dont nous avons parlé juste avant. Selon les points sur lesquels vous souhaitez progresser, vous avez des exercices précis à réaliser. Néanmoins, ce n’est pas parce que vous avez terminé votre période foncière que vous ne devez plus faire de sortis en endurance. Il est important de faire de l’endurance pour permettre à votre corps d’assimiler les exercices et ne pas le fatiguer trop rapidement.

Le forcement musculaire : ne pas faire que du vélo

Pour progresser en cyclisme, il ne faut pas seulement faire du vélo. Le renforcement musculaire a une place importante dans le quotidien du cycliste. En effet, le gainage et la musculation (sans objectif de prise de poids) aident fortement à progresser en cyclisme. Plus vous serez gainé, plus vous allez pouvoir être puissant sur votre vélo car les abdos et le bassin a une place importante dans la transmission de force vers nos jambes.

Entrainement cyclisme

La récupération : se reposer pour mieux progresser

S’entrainer c’est bien mais ça ne suffit pas pour progresser en cyclisme sur le long terme. En effet, il est important de penser à se reposer car ce n’est pas parce que vous êtes en forme que votre organisme l’est aussi. Vous devez donc avoir des périodes sans cyclisme de 2 semaines à 1 mois selon votre niveau. Cette période la permettra à votre corps de se régénérer pour répartir à l’entrainement avec plus d’énergie et pour plusieurs mois. Ces longues pauses se font 1 à 2 fois par an et à des moments stratégiques si vous faites de la compétition.

Vous aimerez aussi :   Comment bien rouler en peloton en cyclisme ?

Il est aussi important d’avoir des périodes de récupération pendant votre saison ou une période d’entrainement. Ces petites périodes de récupération durent quelques jours. Durant ces quelques jours, selon votre niveau, vous allez soit ne pas faire de sport du tout, soit faire seulement des entrainements faciles en endurance.

L’alimentation : quoi de mieux qu’un corps sain ?

Votre alimentation est importante pour progresser en cyclisme pour plusieurs choses. En cyclisme, nous mettons notre corps à rude épreuve, pour tenir le coup, il a besoin que l’on ai une bonne alimentation. Elle va permettre d’apporter à notre corps tous les éléments nutritifs dont il a besoin que ce soit des protéines, ses vitamines ou encore des sels minéraux. Vous devez donc faire attention d’apporter à votre organisme tout ce dont il a besoin.

Vous avez aussi la possibilité de faire, de temps en temps, une prise de sang pour faire le point sur votre corps et corriger ce qu’il ne va pas. Cette prise de sang va aussi vous permettre de prévenir d’éventuelles carences. Vous pouvez aussi utiliser des compléments alimentaires pour compléter votre alimentation habituelle.

Votre alimentation doit être saine pour permettre à votre corps d’être plus efficace, ce qui ne vous empêche pas de vous faire plaisir de temps à autre. En effet, une alimentation saine permet d’avoir un organisme propre. Plus votre organisme est propre et en bonne santé, plus il va pouvoir récupérer vite et progresser en cyclisme ou dans n’importe quel autre sport.

Conclusion : Savez-vous maintenant comment progresser en cyclisme ?

Comme nous vous l’avons expliqué, pour progresser en cyclisme, s’entrainer ne vous suffira pas. En effet, il faut bien évidemment s’entrainer sérieusement tout en ayant des entrainements adaptés à son niveau. Vous avez d’ailleurs la possibilité de faire appel à un entraineur qui vous fera des programmes d’entrainement adapté. Pour progresser en cyclisme, vous devrez aussi veillez à avoir des phases de récupération optimales et une alimentation saine et adaptée. Alors savez-vous maintenant comment progresser en cyclisme ?

Laisser un commentaire